Équipement HEM sur sept des dix super-yachts les plus grands lancés en 2019

HEM (Hydro Electrique Marine), membre d’Evac Group depuis 2018, a forgé sa réputation de leader européen grâce à sa vaste gamme de dessalinisateurs et de systèmes de traitement de l’eau douce destinée aux super-yachts.

HEM (Hydro Electrique Marine), membre d’Evac Group depuis 2018, a forgé sa réputation de leader européen grâce à sa vaste gamme de dessalinisateurs et de systèmes de traitement de l’eau douce destinée aux super-yachts.

En 2019, HEM a équipé sept des dix plus grands super-yachts lancés dans le monde. Cela reflète parfaitement l’engagement de l’entreprise en termes de qualité, aussi bien en matière d’ingénierie que de service, dans un secteur du marché particulièrement exigeant.

Les super-yachts ont longtemps été dotés de dessalinisateurs à osmose inverse. Aujourd’hui, et principalement pour des raisons environnementales, la production et la purification d’eau douce ont tiré leur aiguille du jeu. En produisant leur propre eau potable, les super-yachts dépendent moins de l’eau du littoral et, dans bien des cas, la consommation d’eau en bouteille peut être réduite. Résultat : le risque de pollution par le plastique dans les océans s’en trouve atténué.

« Il faudra un certain temps avant que l’eau en bouteille disparaisse de la table du propriétaire. Mais nous recevons de plus en plus de demandes sur la façon d’obtenir de l’eau dessalée plus appétissante et largement accessible aux membres de l’équipage », déclare Jaco Conradie, chef d’Evac Group, division super-yacht.

Production d’eau douce de haute qualité pour un super-yacht de construction allemande

Le plus grand super-yacht équipé en 2019 est un navire de 140 m de long construit dans un chantier naval allemand. Il a été doté d’un dessalinisateur HEM pouvant produire 100 tonnes d’eau potable par jour.

Bien que le super-yacht ait son propre approvisionnement d’eau potable en mer, il utilisera une prise de quai une fois au port. L’eau doit absolument être exempte de bactéries. Pour ce faire, elle est traitée au chlore qui va dans les réservoirs d’eau douce. En vue de maintenir une qualité constante de l’eau lors de sa circulation dans le système, l’eau est contrôlée par une unité ORP HEM, qui garantit que l’eau est aseptisée et saine.

HEM a également fourni un adoucisseur d’eau qui améliore encore plus la qualité de l’eau tout en réduisant le risque d’entartrage des tuyaux associé à une eau calcaire qui est souvent celle trouvée dans les ports de plaisance où amarrent les super-yachts.

Pour finir, elle passe par un module d’osmose inverse pour eau douce où elle est pré-filtrée, puis par un filtre à charbon actif qui en améliore le goût.

Sur un navire de grande taille, il faut également prendre en compte l’approvisionnement en eau pour le lavage de la coque et des ponts. HEM a fourni deux unités Pure à osmose inverse qui produisent de l’eau déminéralisée qui ne laisse aucune traînée, aucune trace, ce qui permet un gain de temps et de ressources humaines considérable en termes de lavage.

« L’étendue de l’équipement de ce yacht est la preuve de ce que l’on peut obtenir en termes de production d’eau douce potable et déminéralisée de grande qualité, et ce pour différentes applications », déclare Jaco Conradie.

Équipement écologique pour un super-yacht de construction italienne

L’équipement d’un yacht de 108 mètres de long construit en Italie a représenté l’un des principaux chantiers de 2019. Cela a impliqué l’installation d’un dessalinisateur HEM pouvant produire 80 tonnes d’eau douce par jour.

HEM a également fourni un système de traitement de l’eau intégrant un pré-filtrage, un filtre à charbon actif pour améliorer le goût de l’eau, sans oublier un stérilisateur d’ions d’argent et de cuivre.

L’emploi de cuivre et d’argent est une combinaison très efficace pour garantir une eau fraîche et pure. Le cuivre décompose tout biofilm présent dans la tuyauterie de distribution, ce qui permet aux ions d’argent de neutraliser toute éventuelle bactérie qui y serait piégée.

L’argent se révèle particulièrement efficace dans les systèmes à débit lent, ce qui signifie que l’emploi de produits chimiques pour la décomposition du biofilm devient obsolète. L’emploi du système combiné cuivre/argent à la place de produits chimiques est écologique étant donné que le seuil des ions est bien inférieur aux spécifications légales et les ions n’ont aucun impact sur l’environnement. Autre avantage : l’eau n’a ainsi ni goût ni odeur, ce qui la rend plus savoureuse.

Le pack de l’équipement a été complété par un adoucisseur d’eau qui élimine les problèmes d’entartrage causés par l’eau calcaire.

Système flexible pour un super-yacht de construction néerlandaise

L’an dernier, le troisième super-yacht le plus grand à être doté d’un équipement HEM était un vaisseau de 93 mètres de long construit aux Pays-Bas. Les exigences en termes de production d’eau douce sont satisfaites par un dessalinisateur capable de produire 75 tonnes d’eau potable par jour. La flexibilité du système signifie, par exemple, que les piscines et les jacuzzis peuvent être rapidement remplis en périodes de forte activité.

L’eau passe alors à un système de traitement d’eau douce HEM, unité compacte qui héberge un pré-filtrage et un filtre à charbon actif. À l’étape suivante, l’eau passe par un stérilisateur à deux étages qui intègre un traitement aux ions d’argent et aux UV. En outre, le navire a été pourvu d’une unité Pure à osmose inverse servant à produire de l’eau déminéralisée pour le lavage de la coque.

En 2019, HEM a également fourni des systèmes à quatre autres super-yachts d’une longueur comprise entre 80 et 90 mètres de long, ce qui les fait rentrer dans le classement des dix plus grands yachts de l’année.

« Nous sommes ravis d’avoir équipé ces navires. Il s’agit d’un marché où la qualité et la fiabilité comptent, mais la prise de conscience environnementale ne cesse de progresser. Grâce à notre production d’eau potable, nous proposons un réel développement durable », conclut Jaco Conradie.